São Paulo

Après 34h de voyage comprenant un problème technique, une escale, des dodos et une dizaine de films nous voici arrivés à São Paulo. Le road trip en Amérique du Sud commence ! Mais tout d'abord dodo, nous rejoignons notre auberge situé à la Vila Madalena pour nous écrouler dans nos lits respectifs. Une nuit réparatrice qui n'a clairement pas suffit à nous remettre correctement en forme, deux nuits de plus seront nécessaires.

- Premier jour, mardi -

Nathalie, Diane, Mathieu et moi partons en centre ville pour visiter le MASP, le Museu de Arte de São Paulo. Il est gratuit le mardi, ce qui explique peut-être les 2h de queue. Pas grave ! une batucada nous tient compagnie. L'expo du moment présente une collection d’œuvres de la peintre brésilienne moderniste Tarsila do Amaral, une découverte pour nous quatre. On se presse ensuite pour visiter l'exposition permanente car la répé de la fanfare Unidos do Swing à laquelle on est invité commence en bas du musée.

Je sors en dernier de l'expo, attiré par la mélodie jazzy de la fanfare. Une trentaine de musiciens en cercle sont en train de jouer, la répé est ouverte et tout le monde peut les rejoindre. Jérôme et Rémi sont là. Le premier, la trompette à la bouche, essaye de les suivre. Le deuxième encore plus surprenant s'essaye au saxo soprano. On est impressionné par le niveau du groupe, les impros se succèdent, ça groove !

- Deuxième jour, mercredi -

Journée plus calme, on se repose, on travaille nos instrus, on récupère du voyage et du décalage horaire.

- Troisième jour, jeudi -

Diane, Nathalie et Mathieu partent au parc d'Ibirapuera, l'un des plus grand de São Paulo. Eve-Line, Nicolas, Adrien et moi partons visiter le centre. Notre objectif : faire la visite du Theatro Municipal. Mais bien sûr on se trompe de théâtre et on arrive en retard pour la visite, on peut se rattraper sur la visite de demain. On se promène alors dans les rues de São Paulo, on apprécie l'architecture des grands buildings s'élevant dans un ciel d'un bleu pur. La lumière et les couleurs sont magnifiques. On s'étonne des retours négatifs qu'on a pu entendre sur la ville car elle nous paraît très agréable, et certains d'entre nous s’imagine même y vivre.

59301114_425088174952831_2186860977616584704_n.jpg

En fin d'après-midi, on se donne tous rendez-vous à l’école de musique, Camerati Casa de Cultura, pour un premier contact avec Mônica, musicienne et directrice de l'école. Cette rencontre permet de préparer les deux événements de lundi et mardi prochain, un échange avec les enfants du Lycée Pasteur et de Camerati, ainsi qu'avec la chorale des adultes. Et quoi de mieux pour un premier contact que de répéter un morceau commun :)

- Quatrième jour, vendredi -

Aujourd'hui c'est répétition dans un parc le matin puis visite l'après-midi, deuxième tentative pour faire la visite du Theatro Municipal mais bien sûr avec pâques elle est annulée. Il y a peu de gens dans les rues, la majorité des commerces sont fermés. On fait un tour dans le centre : la Praça da Republica, la Cathedral da Sé, Patio do Colégio ... . Beaucoup d'églises sur le chemin et dans chacune d'elles une messe suivit par de nombreux pratiquants.

- Cinquième jour, samedi -

Après une journée détente, on va à la Festa do Boi au Morro do Querosene. Une grande fête sur une petite place. On mange, on boit de la Cachaça, on discute avec des brésiliens sans vraiment tout à fait se comprendre mutuellement, on tape dans nos mains et on danse sur des percussions traditionnelles. Une chose est sûr, ils savent faire la fête !

59868954_420311608763956_7851069482578477056_n.jpg

- Sixième jour, dimanche -

Dimanche c'est manche !! On se dirige en début d'après-midi vers l'une des rues les plus importante de São Paulo, l'avenue Paulista. Elle est piétonne le dimanche et un nombre impressionnant de musiciens viennent y faire leur show, alors on fait pareil. Plaisir immense de rejouer dans la rue, de plus la foule est au rdv !

- Septième jour, lundi -

Rdv à 8h au Liceu Pasteur, Mônica y donne des cours de musique, elle s'occupe d'enfants de 3 à 10 ans. On joue et on présente les instruments à chaque groupe d'enfants. Nicolas et Bastien remportent la palme des instruments qui suscitent le plus de fascination chez eux. On joue Canario do Reino, le morceau travaillé avec Mônica, elle nous accompagne à la guitare et les enfants chantent.

- Huitième jour, mardi -

On retrouve Mônica le soir, elle a organisé une petite fête pour nous avec les enfants de son école de musique et la chorale des adultes qu'elle dirige. On joue quelques morceaux, il nous présente leur répertoire, on joue Canario do Reino ensemble. Puis ils nous font danser la samba !! Un buffet est organisé avec pleins de trucs délicieux !!

Signé Rohan

Bastien Muller